Dior tente le wax

Posted on11 Months ago 921
Love0

Pour son défilé croisière 2020, Dior et Maria Grazia Chiuri, directrice artistique de la mode femme, ont presenté une collection en wax africain  

Dans la collection, on reconnaît tout d’abord les formes chères à Maria Grazia Chiuri (jupons plissés, grands cabans sans doublure, robes bustier longues, denim et tenues de travail) et on admire des tissus, broderies et motifs somptueux.

Mais pour ce nouveau cru, Maria Grazia Chiuri a aussi voulu multiplier les collaborations, chaque invité ayant carte blanche pour réinterpréter des codes Dior. Uniwax, une société basée à Abidjan, cosigne des tissus wax (un matériau imprimé sur ses deux faces rendu célèbre en Afrique de l’Ouest mais dont les origines se trouvent en réalité en Indonésie) qui interprètent les motifs toile de Jouy, signatures de Dior. Le célèbre designer d’Abidjan Pathé Ouédraogo, connu sous le nom de Pathé’O et notamment pour avoir habillé Nelson Mandela, a imaginé une chemise et une jupe à l’effigie du leader sud-africain. La créatrice anglo-jamaïcaine, Grace Wales Bonner, gagnante du prix LVMH en 2016 a imaginé sa propre version du New Look, silhouette iconique de la maison, composée d’une veste à taille fine et d’une jupe corolle ample, réinterprétée grâce à des techniques de crochet et de broderie afro-caribéennes. L’artiste afro-américaine Mickalene Thomas est connue pour ses collages, réflexion sur la beauté, la féminité, la représentation des femmes noires. Pour la collection, elle a revisité cette même silhouette New Look avec des broderies versions « 3D » de ses compositions colorées.

marrakech 2019

Related articles
Leave a Comment
Leave a Reply

Menu

QR code

Settings

Share

Create a free account to save loved items.

Sign in

Create a free account to use wishlists.

Sign in